lundi 12 février 2018

Ces livres ...

"There is a great deal of difference between an eager man who wants to read a book and the tired man who wants a book to read "
Gilbert. K Chesterton



Aujourd'hui, je souhaitais revenir sur les livres de mon enfance. Il y a toujours eu des livres chez moi, ma maman me lisait des histoires quand j'étais petite, mes parents sont des lecteurs assidus, mon père un peu un collectionneur dans l'âme (on se demande de qui je tiens ça ;-) ) et j'avais toujours terminé mes livres avant la fin des vacances (je ne fais plus cette bêtise maintenant ^_^). Je me suis rendu compte en rédigeant cette article que je ne me souvenais pas vraiment en détail des histoires des livres cités mais plutôt du ressenti que j'ai eu, de "l'expérience de lecture" pour employer une expression populaire.

_____________________________

Le cri de la mouette - Emmanuelle Laborit
Le premier livre lu pour l'école dont je me souviens. Je devais être je pense en CE1 ou CE2 quelque chose comme ça. Et j'avais adoré, encore aujourd'hui mentionner ce livre fait encore écho en moi et je me souviens ce que j'avais ressenti bien que je ne me souvienne plus vraiment des détails de cette histoire, une petite fille sourde et muette qui émet des sons proche de la mouette et qui un jour découvre le langage des signes, par conséquent qu'elle peut communiquer avec le monde. 
Où que tu sois - Jackie French
Ce livre restera mon livre préféré. L'histoire d'une fille dont la soeur disparaît un jour. Je ne me souviens que de la fin (qui n'est pas ce à quoi je m'attendais). Mais je ne sais pas comment l'expliquer, ce livre restera "mon" livre. D'ailleurs, je l'avais prêté à ma meilleure amie de l'époque en échange d'autres livres - que l'on ne s'est jamais rendus. Nous nous sommes perdues de vue aujourd'hui, j'ai donc encore ses livres et pour l'anecdote j'ai racheté le livre car il me le fallait dans ma bibliothèque (il est malheureusement un peu différent de celui que j'avais avant ...)
Miette de lune - Nicki Singer   
J'allais redire que ce livre était mon livre préféré ... mais c'est vrai. Celui-ci aussi est mon livre préféré. Je me rappelle avoir mis beaucoup de temps à le lire, à l'avoir reposé puis repris pour finalement le finir et qu'il reste gravé dans ma mémoire. Cette petite fille qui perd sa mère, et qui garde toujours sur elle cette petite poupée qu'elle lui a donné ...

Eloïse à Paris - Kay Thompson 

J’ai lu et relu les aventures d’Eloïse. Cette petite fille blonde qui découvre Paris m’a toujours beaucoup plu, qui se lit très vite et qui est très drôle.

__________

Ensuite, j’ai toujours aussi aimé les sagas, cependant il y en a peu que j’ai fini à ce jour. 

4 filles et un jean - Ann Brashares
Le journal d'une princesse - Meg Cabot 

Ces deux séries sont les seules que j’ai terminés étant enfant (au lycée il y a eu Twilight …) et que j’ai plaisir à retrouver. Meg Cabot restera une de mes auteures favorites (elle est très gentille en plus !) et j’ai toujours rêvé d’avoir une bande de copines comme dans 4 filles et un jean, toutes différentes mais avec ce jean presque magique qui les rapprochent. Bon, j'ai aussi toujours rêvé qu'un jour on vienne me dire que je suis une princesse d'un royaume ...

__________
Enfin je vous parle de deux autres sagas que j’adorais étant plus jeune et dont j’essaie de trouver les tomes manquant, plus par souvenir que par envie de les relire. Car tous les livres cités dans cet article sont des livres que j’ai adoré et que j’adore toujours, mais il y a très peu de livres que je relis (en fait quasiment aucun) déjà parce-qu’il y en a tellement d’autres que je souhaite lire mais aussi parce-que parfois la première impression est la bonne et j’aurais peur d’être déçue de ma relecture. Nous lisons un livre à un moment de notre vie et parfois le relire à un autre moment peut être bien, mais parfois pas …
Ange et compagnie - Annie Dalton 
Heartland - Lauren Brooke

L’un parle d’anges, l’autre de chevaux, ils n’ont rien en commun mais c’étaient mes sagas préférées ! Plus tard, une copine de l’époque m’avait fait découvrir Danse, que j’avais beaucoup aimé aussi mais tout de même un peu moins que ces deux-là

______________________




EN - Today’s topic is books I read when I was a child. There were always books at home, my mum used to read me bed time stories, my parents are readers, my dad is a bit of a collector (where do I get that from eh ?) and I always finished my books before the end of the holidays (I don’t make that mistake anymore !).
I realized while I was writing that article that I don’t always remember the stories in details but more of the feeling(s) I got out the read, the « reading experience » so to say. 

____________

The cry of the gull - Emmanuelle Laborit

The first book I remember reading for school. I loved it, even today it stayed in my mind, I remember what I felt reading it, I could not tell you the details just what I felt. This is the story of a girl who is deaf and mute and the sound she makes are close to the one of a gull, then she discovered sign language and realized she can actually communicate.
Missing you, Love sara - Jackie French
This book will stay my favorite. The story of a girl whose sister vanished one day. I only remember the ending (which is not what I expected). I don’t really know how to explain but this book will stay « my » book. I lent it to my best friend at the time in exchange of other books – that we never exchanged back. We are not friends anymore, so I still have her books and she has mine, and for the record I bought again this one because I needed to have it on my shelves (unfortunately it is a bit different than the one I had …)
Doll - Nicki Singer 
I was about to say that it was my favorite as well … but it’s true though. This one is also my favorite. I remember taking forever to read it, but it was worth it. It’s a bit darker than the other books, a girl lost her mum and she always carries a little doll ...

Eloise - Kay Thompson 

I don’t have much to say about this book, other than I have read it and browsed many times. I always loved this story of this little blonde girl who discover Paris, it is a quick read and it is very funny. 

____________ 

I have always loved book series, but there are a few that I finished to this day. 

The sisterhood of the traveling pants - Ann Brashares
Princess diaries - Meg Cabot 

Those two book series are the ones I finished growing up (yes during highschool I welcomed Twilight in my heart …) and I like to flip through. Meg Cabot will remain one of my favorite author (she is so nice !). I always dreamt to have a girl gang like that, all different but with that jean almost magical that ties them together. Well, I also dreamt that someone came to tell me I was the princess of an unknown realm ...

Finally, those last two. Angels and horses, nothing in common.

Angels unlimited - Annie Dalton
Heartland - Lauren Brook

Two book series I adored, and of which I am trying to find the one I’m missing, more by memory than because I wanna read them. All of the books I talked about are books I loved and still love but there are a few books I reread (almost none actually). Mainly because there are so many books I want to read but also because I am afraid to be disappointed, and I would hate to find things that make me dislike a book I have such a great memory of. You read a book at a certain moment of your life, and when you pick it up again it might be great but it might not …




mercredi 7 février 2018

Entre chiens et loups, de Malorie Blackman



« I hadn't fully realized just how powerful words could be before this. Whoever came up with the saying 'sticks and stones may break my bones but words will never hurt me' was talking out of his or her armpit. »


2018 a connu un mauvais départ, autant sur le plan personnel que du côté des lectures. Ceci dit, j’ai croisé la route de deux lectures qui avoisinent le coup de cœur, mais je n’apprécie pas particulièrement cette expression. 

______________

« Entre chiens et loups » écrit par Malorie Blackman. Une dystopie dans laquelle deux êtres tentent d’avancer tant bien que mal malgré tout. Un monde où tout est noir et blanc, et où ces deux couleurs ne font pas de gris. Sephy et Callum, les jeunes héros ne peuvent pas être ensemble pour les raisons citées, ils ne viennent pas du même monde mais font face aux mêmes réalités, jamais ils ne pourront être ensemble sans blesser quelqu’un, un travail sur le racisme très bien mené. 

Au-delà de ça, cette histoire pointe du doigt des questions politiques non négligeable. Si proche de la réalité que ça en fait froid dans le dos.

Cette histoire est touchante et bien menée, c’est un livre jeunesse mais aucunement enfantin. Il y a un travail détaillé sur la personnalité des personnages ainsi que sur leur psychologie. J’ai d’ailleurs particulièrement aimé Lynette. Chaque chapitre alterne les pensées de Callum puis de Sephy, ce qui rythme l’histoire, et permet au lecteur de suivre les aventures et de se faire une opinion en prenant en compte les deux points de vue.  

Et je vous recommande un cœur bien accroché pour cette fin, parfaite à mes yeux mais si dure.